locke-key-head-games

Me voilà.

Ici, à parler seule. Seule à un réseau de personnes virtuels, qui intéresser ou non, liront ces mots, un jour intéressants, le lendemain sans aucuns sens.

Pourquoi j'en suis arrivée là ?

La Solitude.

J'étais pourtant une personne toujours bien entourrée. Une personne appréciée, enfin, je le pensais.

 

Adolescente, j'étais musicienne, je le suis toujours, mais plus en groupe, je ne me produit plus, je joue pour moi, et c'est d'un ennui. Je faisais aussi partit d'une asso ... j'avais une bande ... des potes hors-normes ... Des fous-rires, des souvenirs ... des projets, des envies de vies ... Puis me voilà, à l'aube de mes 30 ans, dépressive, seule, pleine de doutes.

 

Mais ! Comment j'en suis arrivée là ?

Et vous ... ?

 

Plusieurs choses, m'ont fait prendre les mauvais choix, les mauvaises routes.

Pour commencer ... Un déménagement ... Aussi bête que celà puisse être.

Je travaillais dans une grande enseigne de fast-food à l'époque, là où j'habiter, c'était le seul taffe qui ouvrer ses bras pour les jeunes (et moins jeunes), mais un CDD. Bon, je ne m'en plaigner pas, j'aimer mon taf. Mais il n'est pas le fautif. J'étais en couple, avec un homme dix ans plus vieux que moi.

Avec du recul, je sais pourquoi, cet homme avait ni femme, ni enfant, ni rien en faite. Mais il me plaisait. Sauf qu'il caché en lui beaucoup de colère, ne voulait pas s'engager, voulait sa vie, chez lui ... J'avais droit à un petit bout d'armoir ... Et des colères régulières ... Après près d'un an. J'en ai eu marre, j'ai voulue partir, la première fois, il a prit mes clefs de voitures et est partit en courant et rigolant ... J'ai dormi dedans ... Avant de lui pardonner et donner une chance ... Jusqu'à ce que, la fois d'après, s'en est venu aux mains. On m'a héberger, le temps que mon contrat se termine, mais qu'est ce qu'un bout de canapé ? chez les autres ? c'est pas plaisant, on bouffe leurs vie, leurs intimités, leurs temps calmes, on plonge dans le paysage, on est de trop. J'ai insister pour un CDI, trouver un logement, sortir la tête de l'eau ... Toujours des portes fermer. Lui de son côté ? HARCELEMENT, Mail, téléphone, il péter même des cables auprès de mes amis lorsqu'il apprenait qu'ils me voyaient ... j'en ai perdue des potes ... Bref ... j'ai changer de département, me suis fait héberger chez ma mère, pris le premier taf pourri que je trouvais (CDD, contrait aider, payer 70% du smic, bossant 6jours/7? 40h semaine, pour 700 balles ! ...) mais, pour sortir de l'hebergement, il faut un travail, tout étant long et justifiable, j'ai pris ce qui venait.

Le harcélement continuer, j'ai changer de numéro, il n'a jamais connu mon adresse, perdu mes potes, je me suis retrouver seule. Enfin ... presque.

Ma venue dans ce nouveau département n'a pas plus à tout le monde.

Ma famille notemment, même si, ma mère était ravie de me voir, une tante, un peu bizarre et très dictatrice, ne l'a pas vue du même oeil.

En effets, je me mettais entre ELLE et SA SOEUR ... Quelle erreur.

Me voilà dans mon deuxième enfer ... Qui dur encore et encore, on approche des 10 ans aujourd'hui de harcélement, et encore, s'il n'y avait que ça.

Pour faire court ... J'aime la vérité, ne cache que très peu les choses, elle n'a pas aimer, et a fait à moi, ce qu'elle a fait à d'autres, mais ça, on l'a apprit trop tard. Je me suis retrouver sur des sites pornos, des sites de rencontres, reçu des appels, des invitations ... des menaces écrites, par mail, des insultes .... Bref, 10 ans, de n'importe quoi infernal.

J'étais jeune, forte, mais interieurement, blesser !!! meutris !!!

Je me suis toujours défendue, encore aujourd'hui d'ailleurs, même si à cet heure, je me frotte toujours les yeux et le front de fatigue moral ... Oui oui ... je pleure dépuisement, et en publique, sans honte ... je suis fatiguée.

Dans la même année, j'ai voulue sortir et me faire de nouveaux amis. Je suis tomber sur un groupe de musiciens, tous très cool, très chaleureux ... de là, c'était picole/boulot/très peu de dodo ... quasi 7jours sur 7 ... Je faisais 40 kl. Me suis prise des cuites, aller bosser comme ça, à peine désaouler, fumer comme un pompier .... Passer de lits en lits. Un désastre. Mais, la dernière fois que je me suis amuser .... réellement ....

 

J'ai, dans ce groupe, rencontrer, l'homme qui me donnera 2 enfants ... Et une solitude infernal.

J'aurais pourtant dû le voir dès le départ. Il était un des guitaristes du groupe ... j'ai été ce que je dirais, un de ses plan cul (faut dire, que, je passais assez librement d'une pers à une autre ... la honte.), mais, lui, je me suis attachée ... Après de bonnes soirées passer, des échanges ... des fou-rires etc etc ... on était bien ... Puis un jour, un soir plutôt ... POUF .... il pense à son plan cul d'avant ... il sait pas .... faut que je parte ... OK ...

 

Bon, j'avais mal ... mais, c'était pas mon premier largage ... Mais, malgrés les mises en garde de beaucoups ... On s'est redonner une chance ... Construisant peu à peu à une relation stable, une mise en ménage, beaucoup d'attention l'un à l'autre ... une routine etc ... Puis deux ans de relation arrive, IL, oui, IL, me parle enfant ... Me demande (bourré ... est ce que ça compte ? ... Vous le verrez plus tard) ... en mariage ... j'accepte ... bébé arrive vite ... le début de la fin ... Une famille qu'on ne voyait jamais s'impose, des critiques qu'il ignore, peu à peu tout se dégrade ... Il est vrai que, je crois en l'amour, en la famille .... Mais j'ai appris ... Bien trop tard, qu'en faite. Il n'en voulait pas de vie de famille. Que sa demande en mariage, n'était en faite, pour lui "qu'une demande de non engagement" (vous comprenez ? Moi non plus), qu'il veut des enfants, sans les inconvénients de la famille ??? ... Bref, j'encaise ... vient le temps de l'achat de la maison ... j'étais en période d'essai, ne pouvait faire de crédit, sa soeur qui voulait récupérer notre logement, en a profiter pour salir le monde ... sa mère, qui était en séparation, voulait SON fils ... Bref ... il l'a acheter seul la maison, et moi pour justifier ma présence, je devais payer un loyer ... Ce loyer ? Le crédit que sa maman à fait pour les travaux ...

Côté pro ... une chute libre ... je suis diplômer en secétariat/compta ... En sécurité aussi ... et je finis à récurer des chiottes, pour survivre et payer un crédit qui n'est pas mien .... On m'a souvent dit "mais, pourquoi tu ne pars pas ? Tu payerais moins cher" ... La question n'était pas là ... je l'aimais, j'étais préte à tout ... Mais lui ?

Voilà le second enfant ... Que je perds à 12 sa ... j'ai pleurer une fois dans ses bras ... J'ai fais la suite seule ... avortement par médicament, hémoragie avec la première chez moi ... Opération ... bref ... toujours seule ... Mais je retombe enceinte très vite ... Trop peut être ?

A 4 mois, sa meilleure amie perds sont enfant in utéro ... bah ... il a eu plus de peine pour elle qu'il n'en a eu pour moi ... ça a provoquer une énième crise dans notre couple ... Un ras le bol pour moi, je suis partie quelques jours chez ma mère ... m'a demander de faire partir le bébé .... bref ... il "m'aimait pas' d'après ses dires ... Mais, pour le bien de nos enfants m'a redonner une chance .... faut savoir que j'avais tout les défauts du monde, il est vrai, que depuis mon arrivée 3 ans c'était écouler, et je n'ai pas vraiment retrouver d'amis, je n'avais donc que lui et ma famille ... je ne sortais plus ... j'avais essayer de refaire partit de groupe etc, trouver un taf plaisant ... Mais, j'étais un peu seule à élever ma gamine ... j'ai bosser à McDo, tellement fatiguée, je me suis faite virée pour des fautes de caisse. Une honte dans mon CV, mais 3 services par jours, 6 aller-retour à la maison, pour trimballer ma gamine chez pière, puis Paul, puis Jacques ... clairement ? je la voyais dans un rétro-viseur ... je rentrais à 1h du mat, elle ne voulait pas dormir et m'attendais ... je l'endormais donc ... 1h du mat ... pour un bébé ... je me suis faite virée, c'est comme ça que j'ai fini femme de ménage, en contrait de "re-insertion" ... bref ... Une enieme chance à notre couple ... des crises à gogo, toujours par moi ...

 

Un coup, il m'aimait, puis le lendemain, en faite non ... Vivait comme ça quelques années, avec des promesses aux oubliettes, des projets piétinner, il m'a avouer plus d'une fois, n'être qu'un égoïste qui vivra toujours pour lui ...

On arrive à 5 ans ici ... Ma harceleuse numéro deux continue ... Je l'ignore, tantant de faire vivre ma famille et survivre mon couple ... Les enfants grandissent ... Mais on toujours besoin de maman ... Moi de soutien et de sortir ... j'ai essayer, mais il me faut me débrouiller ... Faire garder les enfants, mais monsieur ne veut pas payer pour la garde ... alors je cherche des taf en dehors de ses horaires ... un échec ... J'ai essayer de rencontrer des gens ... j'ai fini dans des club de Rock, à me faire plotter par des célibataires ... une activitée plaisante, mais pas avec la bonne personne ... je n'y suis plus aller, mais lui refuse de m'accompagnée ... je fini peu à peu en burn out ... Ma première qui me fait la misère, mon second qui est dépendant de maman ... Monsieur qui fait sa vie seul ... préférent même parfois couper nos soirée, me laisser seule avec les enfants et partir à 22h à un anniversaire d'une personne qu'il ne connait pas, juste par ce qu'il y a son amie ...

 

Bref ... on arrive à aujourd'hui ... aujourd'hui ou, j'en suis à une phase d'abandon total ... Où ma vie de résume à m'occuper de deux enfants ... Vivre en fonction de Monsieur, m'intéresser à LUI, mais lui ne s'intéressant pas à moi. Une offre d'emploi m'est passer sous le nez en CDI, secrétariat, il n'a pas voulu m'aider à trouver une nourrice ... pour "Ma satisfaction personnelle" m'a t'il dit ... et je persiste à l'aimer. Mais pourquoi ? ... il n'apporte rien à ma vie. Lors de notre dernière "crise" il sortait, tout les soirs ... Une nuit, il n'est même JAMAIS rentrer ... le lendemain il m'a dit vaguement "j'ai dormi chez des amis que j'ai rencontrais, j'ai commencer la soirée avec O. et X. et j'ai rencontrer du mon et dormi la bas .... Qui était ce "monde" ? .... j'ai chercher .... Ce monde, c'est un EX plan CUL. Une gonzesse sur qui il bavait devant moi, à un concert ... il m'a jamais rien avouer, m'a jamais dis ce qui c'était passer ... tout ce qui l'intéresse c'est "où j'ai su ça ..." ... Il m'a avouer ne plus supporter le cadavre que je devenais, j'étais peu intéressante, que si les gosses n'étaient pas là ? il m'aurait larguer bien avant notre première ... En faite ... il ne m'aime pas, et m'a jamais aimer ...

 

Je comprend mieux pourquoi, il reste loin lors de nos soirées communes, ne tient aucunes promesses, et me soutiens comme on soutiendrais le pire des criminels ...

 

En bref, nous voilà à aujourd'hui ... je ne vous ai pas mit les détails, sinon, ce serait bien sur trop long. Mais nous en voilà là. Au Tome 1 d'une solitude infernale. De journée qui rime avec "crises de nerfs des gosses", mes tentatives d'évasions qui rimes avec "échecs total" ... Des questions sans réponses, que je vais tenter de trouver, jours après jours, à travers mes écrit .... Et peut petre aussi vos points de vu.

 

C'est un coeur douloureux qui vous écrit, un coeur parmi tant d'autres ...